Le kéfir de fruit

kéfirLe kéfir de fruit est une boisson fermentée et vivante légèrement pétillante qui ressemble à une limonade. Les grains de kéfir se présentent sous forme de petites boules blanches translucides et sont composés d’un agglomérat de micro-organismes (bactéries et levures principalement) vivant en symbiose. Ces micro-organismes ont la capacité à fermenter les sucres, apportés lors de la préparation de la boisson, et à produire de l’acide lactique et du gaz carbonique.

Le kéfir de fruit est une boisson fermentée riche en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments ainsi qu’en probiotiques.

A savoir :

  • La fermentation produit une infime quantité d’alcool ; cette boisson peut de ce fait convenir à toute la famille à partir de 4 – 5 ans. Attention tout de même en cas de problématique avec la consommation d’alcool.
  • Le sucre utilisé en début de préparation est consommé par les grains, la boisson finale est de ce fait très peu sucrée et convient aux personnes diabétiques ou surveillant leur apport de sucre.
  • Il existe également le kéfir de lait dont les grains, plus blancs, se préparent avec du lait.

Le kéfir de fruits a une action particulièrement bénéfique sur la sphère intestinale : il nourrit la flore endémique grâce à son apport en probiotiques, nettoie les intestins et favorise un bon transit intestinal en soulageant certains désordres intestinaux (diarrhées, constipations, ballonnement, flatulences).

En renforçant la sphère intestinale, le kéfir fortifie également le système immunitaire ainsi que l’ensemble de l’organisme.

Cette boisson peut se déguster tout au long de l’année. Idéalement, on prendra un verre le matin à jeun ou à distance des repas. En cas de baisse de l’immunité ou de trouble de la vitalité, on peut boire jusqu’à 1L de cette boisson par jour.

kefirko-sq

Source : Site regenerescence.com

  1. Avant de commencer :

Règle de base : ne jamais toucher les grains avec des ustensiles en métal (cuillère, passoire, récipient). Préférer les cuillères en bois, les passoires en plastique et les récipients en verre.

Zoom sur l’eau : La préparation du kéfir nécessite de l’eau et quelques précautions. Selon les auteurs, l’eau de source est préférable pour assurer la longévité des grains ; l’eau du robinet, riche en chlore, impacterait en effet négativement la croissance des grains. Les bouteilles posent néanmoins des soucis environnementaux. Une eau du robinet éventuellement filtrée ou aérée (eau du robinet versée dans un récipient et laissée reposer toute la nuit au frais) semble constituer une bonne source pour la préparation de la boisson.

  1. Préparation de la boisson :

* Ingrédients de base :

  • 2 à 5 cuillères à soupe de grains de kéfir rincés.
  • 1L à 1,5L d’eau
  • 4 cuillères à soupe de sucre.
  • 1/4 citron, tranché ou en quartiers ou en rondelles,
  • 2 figues sèches ou 2 pruneaux ou 2 à 3 abricots secs.

Le sucre est le « carburant » des grains de kéfir qui leur apporte de la vitalité. On opte pour un sucre complet ou roux et on évite absolument les édulcorants qui ne nourrissent pas les grains et ne permettront pas la réalisation de la fermentation.

Le citron permet d’abaisser le pH de la préparation et d’apporter des vitamines et des minéraux. Il joue également un rôle de conservateur naturel. On préfère les fruits biologiques, sinon on les épluche.

Les fruits secs apportent des minéraux et des vitamines et joue dans la saveur finale de la boisson.

* Préparation :

  • Dans le bocal en verre, on dilue le sucre dans l’eau puis on ajoute les grains et enfin les fruits et le citron.
  • Couvrir l’ouverture du bocal avec un linge ou une compresse et laisser reposer à température ambiante (18° à 25°) à l’abri des rayons du soleil entre 24 et 72h. La boisson est prête lorsque les fruits remontent à la surface. Plus la préparation infuse longtemps, plus le goût de la limonade est prononcé.
  • On filtre ensuite la boisson à l’aide d’une passoire en plastique. La fermentation se poursuit dans la bouteille qui peut être placée au frais pour ralentir ce processus.
  • Nettoyer les grains et recommencer la préparation.

kefir 1

Source : Site bioalaune.com

Remarques :

  • Les fruits peuvent être utilisés pour deux préparations avant d’être jetés (ou donnés aux poules).
  • Il est possible que quelques grains passent dans la boisson finale sans incidence sur le goût ou la qualité de la boisson.
  • Une préparation de 24h est légèrement laxative, de 48h, neutre, et de 72 h, freine légèrement le transit. 
  1. Multiplication des grains et conservation :

Au cours de la fermentation, les grains se multiplient et prennent de plus en plus de place dans le bocal. Il est préférable de maintenir la quantité de grains stable en enlevant le surplus tout en veillant à sa bonne conservation.

Le surplus de grains peut être placé de manière temporaire au réfrigérateur dans une eau sucrée dans un bocal hermétique. Le froid ralentit en effet la multiplication des grains. Pour un stockage plus long, on préfèrera la technique du séchage ou de la congélation :

– Le séchage : on dispose les grains en une couche fine sur une assiette. En hiver, on n’hésite pas à approcher l’assiette d’une source de chaleur comme un radiateur et l’été on profite des rayons du soleil pour un séchage naturel. En 24 à 36 heures, les grains sont déshydratés (ils se décollent seuls de leur support) et peuvent alors être conservés dans une boite hermétique, un sachet de congélation ou même une enveloppe, dans un endroit frais (le bas du réfrigérateur, par exemple). Les grains ainsi conservés resteront actifs pendant plus d’un an.

– La congélation : on met délicatement les grains frais (non séchés) dans boite hermétique et on place l’ensemble directement au congélateur. La durée de conservation est d’environ un an. Pour s’y retrouver, on pense à inscrire la date de congélation du la boite.

Quelque soit le mode de conservation, il sera indispensable – avant d’utiliser à nouveau les grains – de bien les rincer et de les réhydrater en les laissant de 1 à 3 jours dans une eau sucrée à température ambiante. Une fois que des bulles se créent, les grains sont prêts pour être à nouveau utilisés selon le mode de préparation habituel.

  1. Autres recettes :

Il est possible de varier les recettes pour une boisson aux saveurs différentes. Pour cela, deux manières :

  • En changeant les ingrédients dans la recette de base :

Remplacer le citron par des tranches d’orange, de clémentine ou de pamplemousse ; les figues par des dates ou des raisins secs ; ajouter des fruits rouges (attention, ces fruits étant très friables, le nettoyage des grains de kéfir en fin de préparation sera plus laborieux!).

  • En « aromatisant » la boisson après filtration :

Une fois prête, mélanger le kéfir obtenu à un jus de fruits ou de légumes, un thé ou une tisane refroidi, on ajoute des feuilles de menthe ou de mélisse, on sucre avec une cuillère de miel. On peut aussi ajouter à cette étapes de fruits rouges.

 

Sources :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s