Pourquoi réduire sa consommation de protéines animales?

Notre organisme a quotidiennement besoin de protéines pour assurer l’ensemble de ses fonctions. En effet, à l’inverse des glucides (sucres) ou des lipides (graisses), les protéines ne peuvent pas être stockées. Nos besoins doivent donc impérativement être couverts par notre alimentation.

La viande et le poisson, autrefois denrées rares et chères, sont aujourd’hui largement présents dans nos assiettes. En comptabilisant également notre consommation de lait, de fromage et de desserts lactés, nous sommes de grands consommateurs de protéines animales ce qui n’est pas sans impact sur notre vitalité et notre environnement.

Mais au fait, une protéine c’est quoi?

Une protéine est un assemblage d’acidCapture d_écran 2018-05-14 à 16.46.16es aminés. A l’image d’un mur en Lego, le mur représentant une protéine, les acides aminés sont les petites briques de différentes couleurs qui le constituent. Il existe vingt acides aminés dont huit sont essentiels chez l’homme adulte. Essentiel signifie que notre organisme ne sait pas les synthétiser à partir d’autres molécules. Essentiel signifie que notre alimentation est notre seule source d’approvisionnement.

Si notre mur comporte les huit petites briques essentielles on parle de protéine complète ou équilibrée comme c’est le cas  pour la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers mais aussi le quinoa ou le soja. Si notre mur ne comporte pas l’ensemble des acides aminés essentiels on parle de protéine incomplète comme pour les céréales et les légumineuses.

 

Une protéine ça sert à quoi?

A l’instar des briques de Lego, les protéines sont les briques de construction de notre organisme. Elles constituent de 12 à 18% de notre corps et occupent des fonctions diverses : régulatrices, contractiles, fonctionnelles, immunologiques, participent à la synthèses d’enzymes et d’hormones ou encore régulent l’expression génétique.

Comment nos protéines sont-elles créées?

Attention, bien que notre alimentation nous apporte des protéines, notre organisme ne les utilise pas en l’état!

  • Capture d_écran 2018-05-14 à 16.44.41Dans un premier temps, lors du processus de digestion, les protéines sont scindées pour obtenir les acides aminés, c’est-à-dire les petites briques Lego de différentes couleurs.

 

  • Ensuite, et en fonction des besoins du foie et des cellules, les briques colorées sont assemblées en de nouvelles protéines : nos propres protéines et non plus celles du bœuf ou du blé. C’est à cette étape que la présence des acides aminés essentiels est capitale : leur absence bloque la création de nos protéines, une brique rouge représentant une acide aminé essentiel ne pouvant pas être remplacée par une brique orange.

Pourquoi limiter sa consommation de protéines animales?

  • La viande rouge est particulièrement riche en acides gras saturés largement remis en question pour la bonne santé de nos artères.
  • La viande et le poisson d’élevage sont bien souvent traités avec des antibiotiques dont les effets sur la santé humaine sont à l’étude.
  • Les produits transformés à base de protéines animales (charcuteries, desserts lactés et même fromages) sont de manière générale fabriqués avec des additifs alimentaires (cf article Les Additifs Alimentaires sont-ils néfastes pour notre santé?) comme le nitrite, des arômes ou du sucre sous toutes ses formes dont notre organisme n’a absolument pas besoin et qui vont, au contraire, l’encrasser et le surcharger.
  • Les élevages intensifs sont de grands consommateurs d’eau à l’heure ou la problématique de l’eau potable est de plus en plus soulevée dans bon nombre de pays.
  • Les élevages intensifs polluent les sols et l’environnement.
  • Le mode industriel de production encourage les animaux à synthétiser des hormone de stress : lieux de vie exigu, absence d’accès à l’extérieur, séparation précoce des petits et des mères, transports surchargés et abatage à la chaîne. Ces hormones se retrouvent par la suite dans nos assiettes, au travers des morceaux que nous dégustons, puis dans nos organismes déjà bien sollicités par notre mode de vie.
  • Une consommation excessive de protéine demande à notre organisme de l’énergie supplémentaire pour les éliminer.

Alors, on fait quoi?

Sans éliminer totalement les protéines animales de notre alimentation, il convient de:

  • Bien choisir ses sources de protéines
  • Varier les plaisirs en augmentant la diversité de nos aliments riches en protéines.

A ce titre:

  • On privilégie les viandes de proximité et bio de préférence, les élevages en plein air et les poissons ou fruits de mer de saison.
  • On opte pour la qualité plutôt que la quantité : un repas par jour avec de la viande bien choisie est préférable à deux repas journaliers avec des viandes premiers prix.
  • On préfère les viandes blanches et maigres à la viande rouge. De même, on opte pour des petits poissons.
  • On choisit des matières premières brutes que l’on cuisine soit même.
  • On évite au quotidien de consommer du fromage et un yaourt en optant pour un fruit ou une compote en dessert.
  • Enfin, on varie les menus en mettant les protéines végétales à l’honneur : soja, quinoa, sarrasin, pollen, algues ou graines oléagineuses mais aussi ces céréales et des légumineuses.

Dans le prochain article, vous découvrirez 3 aliments à mettre au menu pour réduire sa consommation de protéines animales tout en apportant à notre organisme toutes les briques dont il a besoin pour être en pleine vitalité.

 

 

2 Comments

  1. Article intéressant ! Je réduis ma consommation de protéines animales depuis un certain temps maintenant et tout va très bien pour ma santé. Il existe tellement d’autres sources de protéines qu’il serait dommage de se priver

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s